17/07/2017

Dominique Loiseau : « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être »

Ahlame Buisard (DG) - Dominique Loiseau @MatthieuCellardAprès 15 mois de travaux et un investissement de 6 M€, le groupe Bernard Loiseau a inauguré, à Saulieu (21), la Villa Loiseau des Sens, un bâtiment de 1 500 m2 répartis sur 4 niveaux,  abritant un luxueux spa et un restaurant, Loiseau des Sens, 100 % bio et locavore. « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être » affirme Dominique Loiseau, présidente de Bernard Loiseau SA (à droite sur la photo, à côté d'Ahlame Buisard, directrice générale du groupe. « Au début, je me suis dit que cela allait être compliqué de trouver des fournisseurs en produits locaux bio, mais finalement, on trouve ici en bio tout ce dont on a besoin. Nous nous sommes servis d'internet plus spécialement pour trouver les vins » poursuit-elle.

 

Plat restaurant - Loiseau des Sens  @MatthieuCellardLe chef Shoro Ito et le pâtissier Rudy Yiu sont à la manœuvre pour que la carte du restaurant s'inscrive dans l’expérience globale bien-être du spa. Au menu : omble de fontaine de Crisenon, velouté de concombre et avocat, pintade fermière, agneau de la ferme de Lemoine...  Le restaurant de 45 couverts propose deux menus, à 32 € (déjeuner)  et à 59 €. Avec les boissons, le ticket moyen s'établit à 45 € au déjeuner, 59 € au dîner. Un menu végétarien (ou végétalien sans le fromage) est vendu 49 €. Egalement à la carte, des desserts dans gluten et d'autres sans lactose.

 

 

Lire la suite "Dominique Loiseau : « Le bio, c'est une évidence pour une carte santé-bien-être »" »

12/07/2017

Ecolab organise un webinaire gratuit sur la sécurité alimentaire le 18 juillet

Food-Safety-WebinarDispensé en anglais le 18 juillet et organisé par Ecolab, le Food Safety Matters décrira les facteurs qui contribuent aux toxi-infections alimentaires, exposera les répercussions possibles sur votre marque et expliquera la protection du personnel et des convives. Il s'adresse  aux chefs, directeurs généraux, directeurs de la restauration, responsable de cuisine en milieu scolaire, en santé… Tous pourront poser des questions lors de la session de questions et réponses. Une bonne façon de faire le point alors que la transparence des contrôles officiels est entrée en vigueur en France il y a 3 mois.

Le 18 juillet à 15 heures, sur réservation sur http://en-uk.ecolab.com/events/food-safety-webinar.

10/07/2017

Transgourmet met en ligne son livret Développement durable 2017

Transgourmet livret DDDans un document de 40 pages, Transgourmet France présente sa démarche responsable mise en œuvre au travers d'objectifs pluriannuels, fixés sur la période 2014- 2020. Celle-ci s'articule autour de 3 axes majeurs :
- contribuer à une alimentation durable, en proposant des produits et services sûrs et responsables ;
- agir sur les process, matériels et infrastructures pour limiter l’impact environnemental ;
- développer la sécurité et le bien-être des collaborateurs, via  la formation, et positivement sur la société, avec un engagement fort contre le gaspillage alimentaire.

 

Le grossiste  présente ses ambitions chiffrées :

 

Lire la suite "Transgourmet met en ligne son livret Développement durable 2017 " »

07/07/2017

35 cuisines centrales d’Elior veulent réduire de 10 % leur consommation électrique

35 cuisines centrales du marché enseignement d’Elior en France se sont lancé un défi d’économie d’énergie : réduire, entre janvier et  septembre 2017, leur consommation d’électricité de 10 %. La gagnante  sera celle qui aura le plus réduit sa consommation de kWh par couvert par rapport à 2016. Une baisse de 10 % de la consommation électrique de ces 35 sites de production au cours d'une année représente la consommation d’énergie nécessaire à l’éclairage de 800 foyers sur un an.

 

« Au début du concours en janvier, la consommation électrique moyenne par couvert pour les 35 cuisines centrales était de 0,3416 kWh. C’est une moyenne, les ratios peuvent être très différents d’une cuisine à une autre selon qu’elles fonctionnent 100 % à l’électricité ou qu’elles fonctionnent au gaz et à l’électricité, qu’elles produisent 5 000 couverts jour ou 25 000 » précise le groupe de restauration.  

 

Fermeture systématique des portes des chambres froides, allumage des fours au bon moment, extinction d'un appareil après utilisation… le challenge favorisera l'adoption de comportements économes par les équipes. 

 

DEA et DEEE de grandes cuisines : 4 200 tonnes collectées en 2016 via le dispositif Valo Resto Pro

DEA- Photo@Restauration21.frCréé à l’initiative du Syneg (Syndicat National de l’Equipement des Grandes Cuisines) pour gérer les Déchets d’Équipements Électriques et Électroniques professionnels (DEEE pro) puis étendu aux Déchets d'Eléments d'Ameublement (DEA), le dispositif Valo Resto Pro affiche un bilan satisfaisant pour l'année 2016. Sur cette période, 4 200 tonnes d’équipements professionnels DEEE et DEA ont ainsi été collectées sur 32 000 t cumulées  mises sur le marché. «  Il est aujourd’hui démontré que le principe du « guichet unique DEEE/DEA » appliqué à cette filière très spécifique engendre des simplifications incitatives pour les producteurs et les détenteurs de déchets, et in fine, un gain environnemental » se félicite le Syneg.

 

 

Lire la suite "DEA et DEEE de grandes cuisines : 4 200 tonnes collectées en 2016 via le dispositif Valo Resto Pro" »

Journaliste spécialisée restauration et développement durable

Albums Photos

La newsletter de Restauration21

Ecolab

  • Solutions d’hygiène durables

Transgourmet Origine

  • Fournisseur de référence pour les restaurateurs

Metro

  • Partenaire des restaurateurs & commerçants indépendants

CHEF'ECO

  • Gestion des déchets et du gaspillage alimentaire

Green Access

  • Pour réduire vos émissions de CO2

ECLEKTIC

  • Inscrivez votre activité dans une perspective durable

Ethic Ocean

  • Pour une pêche durable

Bon pour le Climat

  • Un menu